< Retour

Historique

Les gorges de la Loire constituent un véritable carrefour entre la haute-vallée de la Loire et la plaine du Forez.
La présence humaine est ancienne mais restera discrète jusqu’à la première moitié du XXème siècle compte tenu de la difficulté d’accès du territoire, enclavé et façonné par le fleuve Loire.

D'un territoire agricole et enclavé ...

Géographiquement, les gorges de la Loire constituent un véritable carrefour entre la haute-vallée de la Loire et la plaine du Forez.

Photo ancienne – Vue sur Saint-Victor-sur-Loire et la pointe de Mousset

La première mention écrite du lieu remonte au XIème siècle. La présence humaine est ancienne mais restera discrète jusqu’à la première moitié du XXème siècle compte tenu de la difficulté d’accès du territoire, enclavé et façonné par le fleuve Loire.

Les activités humaines se concentrent autour des usages hydrauliques associés au fleuve Loire, de la pêche et de l’activité agricole et pastorale sur les terrains situés en bords de Loire ou sur les plateaux.

Vers un espace convoité

Au cours de la deuxième moitié du XXème siècle, le territoire évolue fortement en termes d’occupation du sol avec :

  • les effets secondaires de la révolution industrielle,
  • une forte déprise agricole
  • la construction et la mise en eau du barrage de Grangent (1957). Le plan d’eau est un élément nouveau, objet d’enjeux et de perspectives.

Les schémas de développement territoriaux prévoient de nombreux projets d’urbanisation sur les hauteurs de Saint-Victor sur Loire, qui ne verront finalement pas le jour. La mobilisation d’associations de défense de la nature est alors forte, et les terrains communaux sur le plateau de Condamine (214 ha) deviennent espace protégé dès 1988 avec la création de la Réserve Naturelle Volontaire de Saint-Etienne sur le plateau de Condamine.

C’est la proximité des pôles urbains et l’accroissement de l’urbanisation sur le secteur qui sera le moteur de la mise en place de la réserve naturelle.

En 1996, cette réserve devient Réserve Naturelle Volontaire des Gorges de la Loire avec une superficie de 312 hectares et l’arrivée de 4 nouveaux propriétaires : ville d’Unieux, SMAGL (Syndicat Mixte d’Aménagement des gorges de la Loire), EDF (Eléctricité de France) et EEDF (Eclaireuses et Eclaireurs de France).

Depuis la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et à son décret d’application du 18 mai 2005, la gestion des Réserves Naturelles Volontaires est transférée aux Régions et sont devenus Réserves Naturelles Régionales.

En juillet 2012, le classement en Réserve Naturelle Régionale des gorges de la Loire est renouvelé pour 20 ans et la surface étendue sur 43 hectares supplémentaires, portant la superficie actuelle à 355 hectares.


Galerie photos

La Noierie
La Noierie
La gare et Chamousset
La gare et Condamine
Saint-Victor port
Saint-Victor port
La Tour Philippe
Le Pertuiset